L’exposition propose un grand voyage dans la biodiversité depuis la fin du crétacé, il y a 85 millions d’années, jusqu’à aujourd’hui. C’est l’occasion de mieux connaitre les dinosaures et les petits mammifères qui vivaient dans leur ombre.


DU 14 AVRIL 2010 AU 14 FÉVRIER 2011 (PROLONGÉE JUSQU’AU 13 JUIN 2011)

Exposition Dans l’ombre des dinosaures © MNHN - Service multimédia

Dans l’ombre des dinosaures n’est pas une exposition sur les dinosaures, mais une exposition avec des dinosaures, les grands perdants d’un des tournants majeurs de l’histoire de la vie sur Terre survenu il y 65 millions d’années. Appelé communément "tournant Crétacé-Tertiaire", cet épisode a bouleversé l’équilibre de la planète et s’est traduit par la disparition des dinosaures et l’essor des petits mammifères.
Que s’est-il passé il y a 65 millions d’années ? Même si les scientifiques s’accordent sur plusieurs phénomènes, le débat est loin d’être clos.

Pour mieux connaître ces espèces, leur évolution et le travail des scientifiques pour la comprendre, l’exposition présente des spécimens extraordinaires de dinosaures prêtés par des musées étrangers. Mais ils ne sont pas les seules vedettes : les mammifères, longtemps dans leur ombre, sont aussi à l’honneur !

Le monde, il y a 85 millions d’années

Des squelettes de dinosaures sont présentés au milieu d’un grand paysage terrestre reconstitué. À la fin du Crétacé : les continents, partiellement recouverts par des mers peu profondes, n’ont pas encore gagné leur position actuelle ; le climat est globalement plus chaud ; l’écosystème est déjà diversifié. Dinosaures, petits mammifères, reptiles volants ou marins, végétaux… cohabitent. Chacun se fait une place et joue un rôle : il occupe sa "niche écologique".

La crise, le tournant Crétacé-Tertiaire

Les écosystèmes et le climat sont des systèmes complexes dont l’équilibre peut être rompu suite à de fortes perturbations. Il y a environ 65 millions d’années la combinaison d’une forte activité volcanique en Inde, de la chute d’une météorite au Mexique et du refroidissement du climat pourraient expliquer les bouleversements de la biodiversité.
Pourquoi certaines espèces se sont éteintes alors que d’autres se sont maintenues ? Aucune certitude pour les scientifiques, juste des hypothèses. Un scénario possible de la "crise" est développé dans un spectacle audiovisuel sur écran panoramique. Les découvertes sur lesquelles il s’appuie sont présentées dans l’exposition.

L’essor des mammifères

Après la crise, au début de l’Ère tertiaire, les végétaux semblent avoir bien résisté. Les mammifères, eux, évoluent. Les plus adaptés à leur nouveau milieu subsistent et les lignées se développent. Les mammifères se dispersent sur de vastes territoires et les ordres que nous connaissons aujourd’hui se mettent en place. Nager, voler grimper… neuf exemples de spécialisations sont illustrés par des fossiles associés à des films, supports multimédias et modèles mécaniques.

Et l’Homme dans tout cela ?

Épilogue du parcours, une scénographie artistique, en rupture avec les trois premières parties, propose de s’interroger sur l’évolution de l’Homme en regard de celles de la Terre et des espèces. L’Homme agit sur son milieu et modifie des niches écologiques, mais il n’est pas à l’abri de crises environnementales et biologiques comme la planète en a déjà connues et en connaîtra encore.

Pour en savoir plus sur l’exposition, consultez le site dédié : http://dinos.mnhn.fr