Cette exposition s’appuie sur les connaissances géologiques de l’Asie et son histoire, mais aussi sur la structure profonde de la terre et sur son fonctionnement. Elle nous raconte l’histoire de la collision entre l’Inde et l’Asie, considérée comme l’une des manifestations les plus spectaculaires de la physiologie interne de notre planète, survenue il y a 50 millions d’années.


DU 18 DÉCEMBRE 2002 AU 3 NOVEMBRE 2003

Exposition Himalaya Tibet, le choc des continents © MNHN - Service multimédia

Organisée conjointement par le CNRS-INSU et le Muséum, l’exposition Himalaya Tibet, le choc des continents raconte l’histoire de la collision entre l’Inde et l’Asie. S’adressant à un large public, elle nous entraîne à travers un voyage dans le temps, qui commence il y a 160 millions d’années.

Des notions, souvent méconnues, sont illustrées par une large palette de dispositifs, s’appuyant sur les collections du Muséum et d’autres institutions : films, maquettes, jeux interactifs… Certains d’entre eux sont adaptés de modélisations ou d’expériences issues des laboratoires.

Les paysages de l’Asie du Sud
Des monts Tien Shan, à la région du Hunan, en passant par l’Indochine, la scénographie fait découvrir la variété des paysages de l’Asie du Sud, extrêmes dans leurs dimensions et leurs contrastes. Cette géographie étonnante suscite l’interrogation. Les indices géographiques présentés nous conduisent à l’origine de la formation de ces territoires, vers les profondeurs de la Terre.

L’Inde, périple d’un continent
Il y a 160 millions d’années, l’Inde s’est dissociée du continent sud. Elle s’est déplacée pendant près de 110 millions d’années jusqu’à se souder à l’Asie, 7 000 kilomètres plus au nord. Succède à cette épopée maritime une aventure terrestre. Bien qu’unies l’une à l’autre, l’Inde continue de pousser contre l’Asie. Parmi les impacts visibles de cette pression : l’extrusion de la péninsule indochinoise, l’expansion de la chaîne himalayenne, le soulèvement de l’immense plateau du Tibet jusqu’à plus de 3 500 mètres d’altitude…

Les nombreuses forces qui s’appliquent et s’opposent sur ce territoire induisent des événements géologiques depuis 160 millions d’années. Un feuilleton en six épisodes, avec des projections en images 3D, les restitue. Échantillons, maquettes et dispositifs didactiques expliquent les mécanismes impliqués.

Vivre et s’adapter à cet environnement
Conséquences de ces mouvements géologiques, une géographie particulière appelant des conditions de vie adaptées. Évoluant dans une faune et une flore uniques, les hommes se sont approprié cet environnement parfois abrupt. Les reliefs ont imposé le dessin des routes et des circuits d’échanges locaux, et délimité des habitats, déterminant ainsi une mosaïque d’ethnies. Les dénivellations, l’eau et le froid ont enfin façonné les écosystèmes et les techniques agricoles décrites en fin de parcours.

La sortie de l’exposition s’effectue là où s’est faite l’entrée pour contempler à nouveau les paysages de l’Asie du Sud, mais avec un regard désormais transformé.