L’exposition met à mal les clichés sur les araignées. Inoffensives, souvent minuscules et colorées, elles possèdent de formidables aptitudes pour chasser ou se camoufler. Découvrez cet animal aussi repoussant que fascinant à travers un parcours ludique et pédagogique.


DU 5 OCTOBRE AU 2 JUILLET 2012

Bande-annonce de l'exposition "Au fil des araignées" © MNHN - Frédéric Dubos et Sébastien Pagani

Visite guidée de l'exposition "Au fil des araignées" en LSF © MNHN - Sébastien Pagani

Exposition Au fil des araignées © MNHN - Service multimédia

Sombres, velues, venimeuses… les araignées ont mauvaise réputation. Elles ne sont pourtant pas des monstres poilus, mais des bêtes aux capacités étonnantes, qui jouent un rôle essentiel dans la chaîne alimentaire.

Dans une ambiance claire et lumineuse, le visiteur découvre cet animal fascinant, son mode de vie et le travail des chercheurs qui les étudient au quotidien. Pour l’accompagner dans cette exploration : des dispositifs ludiques pour apprendre en manipulant ou jouant, des photos scientifiques et artistiques, des films, des reproductions dix fois plus grandes, des bornes audio pour écouter contes et légendes… Pas de panique pour les arachnophobes ! Les zones susceptibles de les effrayer sont clairement signalées.

À l’occasion de cette exposition, le Muséum s’associe à nouveau avec des écoles d’art. Les étudiants de l’ESAG Penninghen (École supérieure de design, d’art graphique et d’architecture intérieure), ont imaginé un mur d’images animées en préambule à la visite. Ceux de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs ont investi le hall des baleines en tissant un épilogue arachnéen et humoristique sur les relations entre hommes et araignées.

Une variété d’espèces

Une sculpture métallique permet d’observer l’anatomie des aranéides. Les 4 paires de pattes ou les 2 appendices, en avant de la tête, appelés chélicères sont des traits caractéristiques des araignées. Elles peuvent aussi être très différentes d’une espèce à l’autre ; leur ordre compte plus de 40 000 espèces dans le monde ! Beaucoup sont si petites qu’elles passent inaperçues. Des reproductions de fossiles montrent que ces arthropodes peuplaient déjà la Terre il y a 390 millions d’années. Dans un espace labyrinthique, des extraits de films sont présentés, où l’araignée a généralement un rôle terrifiant.

Les comportements surprenants de l’araignée

Des terrariums, présentent des spécimens vivants à observer. Cette partie de l’exposition nous permet de découvrir le cycle de vie des araignées. Leurs cachettes favorites sont révélées sur la maquette d’une maison et de son jardin. L’araignée est aussi un prédateur redoutable doté d’outils efficaces comme son venin ou l’ingénieux piège de la toile. Des objets ethnographiques, parmi lesquels un capteur de rêve amérindien, rendent compte des différences de perception selon les cultures.

Se familiariser à l’étude des araignées

Cette dernière séquence met en avant le travail des chercheurs, pour mieux connaître cet animal et percer les mystères de son venin ou de son fil de soie aux admirables propriétés. Des outils utilisés sur le terrain pour la capture des spécimens sont exposés. Le visiteur peut s’essayer à l’exercice d’identification des individus après récolte ou regarder les films diffusés pour s’informer sur les recherches en cours.

Pour en savoir plus sur l’exposition, consultez le site dédié : http://araignees.mnhn.fr

Itinérance
Cette exposition est actuellement disponible en itinérance. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Muséum national d’Histoire naturelle : www.mnhn.fr/fr/expositions-itinerantes/fil-araignees