Georges-Louis Leclerc, comte de Buffon (1707-1788), scientifique et écrivain français
Statue en marbre par Augustin Pajou (1730 – 1809)
Commande de Louis XV (1776)


Cette statue, commandée du vivant de Buffon avec cette inscription en latin « MAJESTATI NATURAE PAR INGENIUM », « La majesté de la Nature égalée par le génie de l’Homme », constitue un hommage très rare, preuve de l’immense prestige du naturaliste. Buffon est représenté comme un philosophe de l’Antiquité, en drapé, foulant du pied la nature (lion, serpent, chien, cristal et pied de vigne sur le montant du trépied du globe), et s’appuyant sur le globe terrestre pour écrire son oeuvre. Pour préserver le cervelet de Buffon donné par un descendant de son collaborateur et ami Faujas de Saint-Fond, un socle est ajouté en 1870 à la statue, installée alors dans l’ancien Cabinet du roi.

Buffon, originaire d’une famille aisée de Montbard, s’installe à Paris pour étudier les mathématiques. Il est chargé par Maurepas, Ministre de la Marine, d’une étude sur le bois qui l’oriente vers l’histoire naturelle. Nommé intendant du Jardin du Roy en 1739, il l’administre et le développe pendant près de cinquante ans. S’entourant de naturalistes de talent, il réorganise et agrandit le Cabinet du Roy, enrichissant ses collections pour en faire un véritable musée ouvert au public. L’Histoire naturelle, générale et particulière, avec la description du cabinet du Roy (1749-1788) reste son oeuvre majeure. Il y développe ses théories, basées sur l’expérimentation et l’observation. Malgré son approche très personnelle de la description de la nature, il est considéré comme un des précurseurs des théories de l’évolution (ancienneté de l’âge de la Terre…).

Fils d’un ébéniste et sculpteur sur bois du Faubourg Saint-Antoine, Augustin Pajou est lauréat du Prix de Rome en 1748. Professeur de l’Académie royale de peinture et sculpture (1760), il est nommé recteur de cette académie en 1766 et maintenu dans cette fonction pendant la Révolution. Il a réalisé de nombreuses commandes publiques de sujets académiques (mythologie, personnalités françaises) et des décors (opéra du château de Versailles…).