Fort de son expérience, le taxidermiste Jack Thiney nous fait découvrir cette discipline étonnante et son histoire. Les animaux naturalisés sont mis en valeur par de très belles photographies de Jacques Vekemans.


Des peaux, des animaux et des hommes…
Saisissants de vie dans leur mort, les animaux naturalisés, qui commencèrent par orner les cabinets de curiosités, sont devenus un outil pour la science, un support de référence biologique. Au Muséum, en quatre siècles, l’art de la taxidermie s’est perfectionné, permettant l’enrichissement des collections, et la rénovation de la muséologie. Après s’être consacré à cet art depuis l’âge de dix-sept ans, Jack Thiney prend la plume pour nous en raconter l’histoire inédite et richement documentée. Il fait revivre voyageurs, collectionneurs et savants.

Avec ses photographies modernes et décalées, Jacques Vekemans dépoussière avec brio cette thématique. Esthétique et extrêmement instructif, cet ouvrage constitue une référence car, comme la taxidermie, il restitue un patrimoine que nous souhaitons faire vivre.

Disponible en librairie et dans les boutiques de la Grande Galerie de l’Évolution et des Galeries d’Anatomie comparée et de Paléontologie.

Mort ou vif, chronique d'une taxidermie contemporaine
Par Jack Thiney
Photographies de Jacques Vekemans
Coédition La Martinière – MNHN
192 pages
45 euros

 

 

Mort ou vif, chronique d'une taxidermie contemporaire - Coédition La Martinière/Muséum national d'Histoire naturelle

Mort ou vif, chronique d'une taxidermie contemporaire - Coédition La Martinière/Muséum national d'Histoire naturelle, par christophe-rosenstiehl