Le grand panda que vous pouvez voir sur le balcon du deuxième étage, à l’entrée de la salle des espèces disparues, est un mâle nommé "Li Li". Il a été offert vivant en 1972 par le Premier ministre chinois au Président Georges Pompidou.


Li li, le panda du Président Pompidou © Emmanuelle Blanc - MNHN

Légende autour des taches du pelage
Da xiong mao, le nom chinois du grand panda, signifie "grand ours-chat". Il existe différentes légendes à propos des taches noires du panda. Une légende provenant du Tibet raconte qu’une bergère mourut en s’interposant pour sauver un bébé panda d’un léopard. Tous les pandas, émus par son courage, pleurèrent avec de la cendre sur les pattes. Ils se frottèrent les yeux pour essuyer leurs larmes, se consolèrent en entourant leurs bras autour d’eux et se bouchèrent les oreilles pour ne pas entendre les pleurs. Ces taches de cendre restèrent sur leur fourrure.

Une boule de fourrure au zoo de Vincennes
En décembre 1973, Yen Yen et Li Li, un couple de grands pandas est offert par le Premier ministre chinois Zhou Enlai au Président Georges Pompidou. Les animaux sont confiés au Muséum et Yen Yen, âgé de 18 mois et considéré comme une femelle, se révèle être aussi un mâle. Li Li meurt rapidement mais Yen Yen a vécu jusqu’à 27 ans. Le chef soigneur est tombé sous le charme de cette boule de fourrure qui se roulait sur le dos et réclamait des caresses. Yen Yen bénéficiait de deux repas par jour composés majoritairement de bambous mais se voyait également offrir de la bouillie faite de lait, d’œufs, de bananes, de pommes, de sel et de sucre. Le bambou provenait de Charente.

Attention… panda…
En 1981, le Président Giscard d’Estaing est entré dans la loge du panda. Il voulait une photo en compagnie de Yen Yen. L’animal s’est alors dressé sur ses pattes arrière et a foncé sur le Président, tous crocs dehors. L’aide-soigneur et la vétérinaire se sont interposés et ont fait sortir le Président de la loge.

Le grand panda du Père David
Li Li et Yen Yen ont été naturalisés, Li Li est présent à l’entrée de la salle des espèces disparues et menacées, Yen Yen est conservé dans la zoothèque. Un autre grand panda y est conservé et présente un grand intérêt scientifique et historique. Il a été collecté sur le plateau du Tibet par le père Armand David, premier occidental à voir un panda et à en donner la description. C’est ce que l’on appelle un type : le premier spécimen de l’espèce à avoir été décrit. Il sert de référence internationale et est extrêmement précieux. Le père David étudie les sciences naturelles et la théologie, lorsqu’en 1861, le Muséum apprenant qu’il doit rejoindre la congrégation des missionnaires en Chine, lui demande sa collaboration. Au cours de ses trois grands voyages dans l’empire chinois, il accumule les observations et fait parvenir de nombreuses collections au Muséum.

Le sixième doigt du panda
Les pandas sont les seuls mammifères à posséder un sixième doigt. Celui-ci est un pouce opposable formé par le développement d’un os du poignet. Cette même structure a été retrouvée chez un parent du panda, un carnivore arboricole fossile. Ce pouce lui aurait permis de grimper plus facilement dans les arbres et ainsi d’échapper aux prédateurs. Aujourd’hui, les pandas s’en servent pour manipuler les pousses de bambou.

Où le trouver ?
Li Li se trouve au niveau 2 "L'Homme, facteur d'évolution" dans l'espace "La planète aujourd'hui".

Fiche espèce : le grand panda ou panda géant (Ailuropoda melanoleuca)

Généralités
Le grand panda fait la même taille qu’un être humain adulte, entre 1 m 60 et 1 m 90 et pèse de 70 à 125 kg. Il peut vivre jusqu’à 25 ans.

Statut
C’est un ours en danger d’extinction (1 500 individus restants) à cause de l’exploitation par l’Homme de sa spécialisation alimentaire : sa source de nourriture est le bambou. L’espèce est inscrite sur la liste rouge de l’UICN. Il est considéré en danger.

Répartition
Le grand panda vit dans les régions montagneuses du centre de la Chine, dans les forêts de 1 200 à 3 400 mètres d’altitude.

Habitat et mode de vie
Solitaire et actif essentiellement le jour, le grand panda vit sur un territoire d’environ 5 km2.
Il se nourrit de pousses de bambou, qu’il manipule grâce à ses 6 doigts.

Reproduction
Mâles et femelles se rencontrent au printemps ; ils restent ensemble deux jours environ pendant lesquels les accouplements sont nombreux. La gestation dure 5 mois. Un à trois petits ne pesant pas plus de 200 g naissent. En général, un seul survit ; il est allaité pendant 6 mois et sevré vers l’âge d’un an. Il reste près de sa mère jusqu’à l’âge de 18 mois.